Question:
Des sons de synthé qui font de bons instruments solos mais qui n'imitent pas les pianos, les orgues, etc.?
Sideshow Bob
2014-04-12 19:12:16 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai joué beaucoup de piano, quelques orgues et pas mal de synthés à mon époque, et je n'ai pas encore trouvé de patch de synthé qui

  • fait un bon instrument solo (c'est-à-dire comme un piano, vous pouvez jouer un concert entier sur juste un piano et les gens le font régulièrement)
  • ne ressemble pas à une sorte de piano, piano électrique ou orgue

J'ai commencé à penser qu'une telle chose n'existe pas. Si vous pensez que j'ai raison, pourquoi pensez-vous que c'est? Les raisons possibles du phénomène, qui me viennent à l'esprit:

  • c'est la forme la plus simple de son de clavier. les sons de piano et d'épiano sont volontairement assez simples, ce qui les rend plus polyvalents - les actions du joueur ont un effet plus important. À l'autre extrémité de l'échelle, vous avez des sons de synthé polyphoniques massifs avec séquençage d'ondes et effets de retard. Bien sûr, des patchs de synthé moins extrêmes / normatifs sont possibles, mais plus vous les faites simples, plus ils ont tendance à sonner comme des pianos / orgues de toute façon. Et les sons super simples comme une onde sinusoïdale pure ne sont pas assez riches pour travailler. (Cet argument ignore la sensibilité à la vitesse).
  • évolution. Le piano a évolué au cours des centaines d'années pour devenir un instrument de performance incroyable. Les synthés ne l'ont pas fait.
  • culturel. Les gens s'attendent à écouter le même piano pendant des heures, mais nous nous attendons à ce que les synthés changent de patch.
  • social. La plupart des nerds de synthé ne sont pas si bons au piano, et vice versa. (Quelques exceptions bien sûr!)

D'un autre côté, j'aimerais avoir tort sur toute l'hypothèse. Si vous pensez que je me trompe, veuillez fournir un lien vers un son / patch qui répond à mes exigences.

Quelles sont les caractéristiques nécessaires pour qu'un son "fasse un bon instrument solo"? Que recherchez-vous précisément?
Gardez à l'esprit qu'un instrument comme un piano a une forme d'onde assez complexe avec beaucoup d'harmoniques (même si une caractéristique cruciale est que les harmoniques ne sont pas * tout à fait * des multiples exacts). Il en va de même à un moindre degré pour les instruments à vent. C'est cette combinaison d'harmoniques que les humains ont tendance à trouver agréable dans un instrument solo.
Sans connaître vos goûts, il est difficile de citer des sons spécifiques. Et je dirais que Switched On Bach a démontré que des sons simples PEUVENT être «assez riches pour travailler» s'ils sont utilisés avec goût. C'est une question sur l'arrangement et les performances, pas seulement sur les patchs.
La "caractéristique nécessaire" que je recherche est que cela ne semble pas terne de jouer le même son pendant une heure d'affilée.
https://www.youtube.com/watch?v=ttAU1_ckhQY
https://www.youtube.com/watch?v=sFy4KW9X3hE
Six réponses:
#1
+14
BobRodes
2014-04-12 20:46:45 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Les patchs de synthé que vous voulez existeront si vous les construisez vous-même. :)

Vous pourriez envisager d'étudier certains des musiciens plus âgés tels que Keith Emerson et Rick Wakeman. A cette époque, les gens roulaient généralement leurs propres sons, les construisant à partir des quatre formes d'onde de base. Aussi, vous pourriez lire sur la "synthèse additive" qui a à voir avec la théorie derrière la construction de vos propres sons à partir de zéro. Dans Wakeman en particulier, vous trouverez un esprit apparenté; il dit plusieurs des mêmes choses que vous.

J'incluais des correctifs que j'avais créés moi-même dans la discussion ci-dessus :) Merci pour les pointeurs, cela ressemble à une lecture / écoute intéressante à faire.
Si vous cherchez deux suggestions pour commencer, vérifiez «Chirurgie de la salade cérébrale» du PEL et «Près du bord» de Yes.
Hein? Des correctifs que vous aviez créés vous-même? J'ai manqué ça. Qu'avez-vous fait pour les construire et qu'est-ce que vous n'aimez pas chez eux?
Je n'ai pas dit que je ne l'avais pas fait;) mais je ne pense pas que ce soit pertinent pour la discussion. Ce n'est pas que je n'aime pas tous les patchs de synthé, c'est que je ne peux pas les jouer pendant une heure sans penser que c'est trop. Quoi qu'il en soit, je vais vérifier les airs que vous mentionnez acclamations!
Oh, je pense que je vois ce que vous dites. Il ne s'agit pas de mettre des mots dans votre bouche, mais je pense que vous dites qu'ils deviennent obsolètes plus rapidement que, pour reprendre votre exemple, un son de piano, et qu'ils doivent donc changer plus souvent. Si oui, point intéressant.
Oui, c'est à peu près ce que je veux dire.
Ah. Eh bien, nous pourrions passer pas mal de soirées à parler de celui-là. Un sujet très intéressant et vaste.
J'ajouterais que l'âge d'or de Keith Emerson était basé sur l'orgue Hammond et le piano, avec l'ajout graduel de synthés analogiques; sa musique des années 80 était assez douloureusement surarrangée parce que les synthés ont pris le dessus et étaient partout.
Keith Emerson a joué dans les années 80? Je ne savais pas. :) Sérieusement, je n'ai jamais pu entrer dans quoi que ce soit après "Brain Salad Surgery", qui était l'une de leurs meilleures IMO. J'ai également passé beaucoup de temps avec les quatre avant celui-là.
#2
+7
leftaroundabout
2014-04-13 03:50:56 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je pense que les possibilités d'expression subtiles sont la clé. Le piano, le piano électrique et les orgues ont une large gamme de sons dynamiques très finement contrôlables 1 (soit par un véritable spectre continu juste "au bout des doigts", soit par de nombreuses combinaisons possibles d'arrêt / tirette d'orgue), donc vous pouvez toujours contrer là où cela peut devenir ennuyeux, sans toutefois créer nécessairement un effet sonore évident et peut-être gênant comme le peaufinage des filtres d'un synthétiseur constitue trop souvent.

Maintenant, la question est de savoir quelles sont les possibilités d'un synthé doivent incorporer une telle expression subtile. La chose la plus évidente est de rendre certains paramètres contrôlables de manière particulièrement fine et intuitive - c'est pourquoi presque tous les synthés ont maintenant au moins une grosse molette de modulation aujourd'hui, généralement en fait un joystick, etc. Cela fonctionne très bien pour le jeu mélodique, mais rencontre rapidement des problèmes lorsque vous essayez de jouer davantage un rôle de pianiste:

  • Utiliser votre main gauche pour modifier de telles commandes est un gros problème lorsque vous en avez besoin pour jouer un accompagnement, surtout s'il n'y a pas de basse (que vous pouvez jouer avec vos pieds sur des pédales d'orgue)
  • Même lorsque le paramètre est piloté par une pédale d'expression ou un channel-aftertouch pour que vous ayez les deux mains libres pour jouer des notes, vous ne pourrez ajouter que expression uniformément sur toutes les notes jouées . Cela rend impossible de mettre en valeur correctement les «voix virtuelles» qui sont cachées dans une partition de piano ou d'orgue bien arrangée, à moins d'une accentuation dynamique sélective ou d'un placement des voix sur différents manuels.

Cela ne fait donc pas l'affaire. Maintenant, nous pourrions évidemment copier la façon dont vous contrôlez l'expression sur les instruments traditionnels. Tous les claviers sont sensibles au velo de nos jours et peuvent être utilisés pour contrôler assez bien les patchs de piano. Génial! Alors, vers quoi acheminons-nous cela? Le plus évident serait simplement le contrôle du volume VCA, mais ce n'est pas assez polyvalent. La coupure du filtre et la modulation / vibrato sont de bons candidats (non sans raison, les paramètres typiques de la molette de modulation!) Mais ici vous auriez vraiment besoin d'un contrôle continu , sur toute la durée de la note. C'est précisément ce que velo ne peut pas. En fait, la seule chose que le contrôle du velo fait vraiment bien est une combinaison de volume et de timbre - et alors ce sera invariablement un son "de piano", du moins grossièrement. Avec la modulation Chorus-ey, il sonnera comme un piano électronique DX-7 2 , avec un sustain court comme quelque chose entre le marimba et le clavinet. En tout cas pas "synthétique typique".

Pour une expression de type orgue, le même problème: un son composé de manière additive sonnera comme un orgue . La combinaison de plusieurs manuels signifie que vous passez effectivement d'un patch à l'autre, comme vous l'avez exclu.

Cela signifie-t-il que les synthés ne peuvent rien offrir de nouveau en matière de «sons solo cohérents»? Je pense qu'ils le peuvent! Des paramètres tels que les filtres et la modulation, peut-être aussi l'intonation par note peuvent offrir des possibilités expressives incroyables. Le seul problème, c'est que c'était techniquement impossible! Eh bien, l'aftertouch polyphonique a longtemps été faisable , mais le CS-80 n'était pas vraiment abordable. C'est juste vraiment difficile de mettre en œuvre quelque chose comme ça avec la technologie analogique.

C'est l'ère numérique cependant! Le Continuum de Haken existe déjà depuis un certain temps - encore une fois, pas tout à fait bon marché; ce n'est pas non plus une question de clavier. Mais il y a beaucoup d'innovations dans les contrôleurs plus ou moins semblables à des claviers. Le Seabord ajoute quelques touches tactiles au concept de continuum.

Mais mes candidats préférés sont les TouchKeys d'Andrew McPherson. Vous conservez un vrai clavier familier, mais avec deux dimensions d'expression ajoutées pour chaque note. (Dit dit que la première production était juste celle soutenue par KickStarter; il y a une liste d'attente pour une deuxième exécution en ce moment.)


1 Crucialement: contrairement à ce qui potentiomètre de volume, les pianos changent beaucoup le caractère sonore en fonction de la force avec laquelle vous frappez les tons.

2 En y réfléchissant, le DX-7 peut être le "synthé historique" le plus proche de ce que vous recherchez.

Je devrai télécharger FM8 et jouer ensuite. Les TouchKeys semblent intéressants - sans doute d'autant plus que vous les jouez depuis longtemps.
Néanmoins, malgré le contrôleur, vous devez programmer un patch qui utilise vraiment l'entrée. Comme vous le dites, les meilleurs patchs associent souvent la vélocité au VCA et au filtre, parfois aussi les temps d'attaque de l'enveloppe, et parfois la superposition des sons par vélocité. Et plus vous faites tout cela, plus cela ressemble à un instrument traditionnel.
#3
+4
Lee Kowalkowski
2014-04-12 20:34:28 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Vous avez probablement raison. Même le plus merveilleux patch de synthé sans piano / orgue serait trop important s'il était utilisé pour un concert entier (tout comme la flûte de pan). De nombreux synthétiseurs avancés modifieront souvent le patch pendant qu'ils jouent, si l'équipement le permet.

Du point de vue du son, la plupart des sons de synthé vont émuler des instruments qui sont soit frappés, pincés, inclinés ou soufflés, donc on peut toujours discuter la plupart des patchs de synthé ressemblent aux instruments traditionnels, en particulier les patchs de l'ensemble General Midi, car ces patchs sont conçus pour.

Une onde sinusoïdale pure sonnerait de toute façon comme un orgue (comme Close To Me de The Cure).

Les synthés sont répandus dans la musique de danse (sons de cordes inclinées, basse 'wobble', sons qui ressemblent à des aspirateurs, etc.). Les amateurs de synthés sont désireux de développer des sons uniques, et non de réutiliser ceux existants (contrairement à l'utilisation d'un échantillonneur).

Et oui, de nombreux synthétiseurs ont des compétences en clavier sous-développées par rapport aux pianistes de concert. Le passionné de synthé (j'aime à penser) est plus axé sur la créativité et l'originalité, avec des ambitions plus orientées vers la production musicale que vers la performance en direct.

Il y a des exceptions à votre classification coincé / pincé / courbé / soufflé, je pense. Certains des sons FM les plus extrêmes ne ressemblent à aucun d'entre eux. Mais leur nouveauté en fait quelque chose que vous ne pouvez pas trop écouter toute la nuit. Sauf pour les aspirateurs peut-être!
@SideshowBob Il y a toujours des exceptions, je vais inclure les aspirateurs dans la catégorie soufflage bien que ha ha, même s'ils sucent, car les harmonica sont similaires. Et les sons basés sur le bruit blanc peuvent être comme jouer sans succès un instrument de cuivre. À quels sons FM extrêmes pensiez-vous? Je sais que certains patchs peuvent ressembler davantage à un ensemble de plusieurs instruments jouant un rythme qu'à un seul instrument solo (enfin, ou un didgeridoo).
Toutes sortes de FM une fois que vous avez un modulateur sur un modulateur sur une porteuse, et surtout lorsque vous commencez à mettre des LFO sur la quantité de modulation. En voici un qui me vient à l'esprit http://youtu.be/gJyoPBK3rdM?t=3m12s
#4
+4
Joan
2014-04-20 21:35:20 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Mis à part les sages réponses ici, j'ai trouvé que les simulateurs de cuivres peuvent donner de bons résultats en tant qu'instrument solo. Pense comme le flughel, les cors, les flûtes, le basson etc. Bien que je soupçonne que cela peut dépendre grandement du synthétiseur spécifique. D'ailleurs en utilisant ici l'émulateur logiciel du Korg M1, de Korg lui-même, résultat exact comme l'original mais à un prix ridiculement bas

Pour être honnête, la modélisation des cuivres sur la prophétie Korg est incroyable. Mais je n'ai toujours pas pu le jouer pendant une heure seul - ni une vraie trompette d'ailleurs - il fonctionne mieux avec d'autres instruments.
Ensuite, il y a la comparaison analogique-numérique. Tout instrument analogique (réel) est fait d'atomes tandis qu'une chose numérique est faite d'un nombre matériel beaucoup plus "rugueux" qui, bien que scientifiquement et "officiellement" ne soient pas appréciables par les sens, je suis presque sûr qu'ils laissent des événements infinis imperceptibles que quelque chose en nous sommes capables de sentir et de manquer.
#5
+3
Kevin
2014-04-14 03:19:00 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Une partie de la raison est que les synthés sont le plus souvent utilisés dans la musique électronique, qui est généralement très polyphonique et met l'accent sur les interactions entre plusieurs couches au lieu de se concentrer sur un son. En conséquence, les sons de synthé ne sont pas créés pour être puissants dans tout le domaine des fonctions musicales, mais plutôt pour faire une chose vraiment bien et bien jouer avec d'autres sons.

Une autre raison peut être que les pianos utilisent différents types de chaînes pour différents registres. Par exemple, la plupart des pianos que j'ai vus utilisent des fils fins pour les octaves du milieu, mais des ressorts épais ou des bobines pour les basses graves. Si les pianos utilisaient le même type de cordes dans toute leur voix, les notes graves et aiguës ne conviendraient probablement pas aux performances en solo. Dans un sens, un piano est un couple d'instruments à cordes différents, réunis en un seul.

En revanche, un synthé est généralement programmé pour utiliser exactement le même algorithme pour toutes ses octaves, ce qui signifie que les synthés ne sont généralement que sonne bien dans un registre étroit. Ainsi, par exemple, un synthé basse aura un son fin dans les registres aigus, tandis qu'un synthé principal deviendrait probablement très trouble et désaccordé dans les registres de basse. Pour rendre un synthé jouable pour un instrument solo, il faudrait probablement le programmer pour qu'il se comporte légèrement différemment dans différents registres, comme un piano.

C'est vraiment un argument naïf. Les synthés peuvent utiliser n'importe quel type de courbe de keytrack pour n'importe quel paramètre de votre choix, il est donc beaucoup plus facile de créer un patch de synthé qui sonne bien dans chaque octave que de construire un instrument acoustique avec une large gamme. Et même si vous ne tenez pas du tout compte de cela - un son de synthé uniforme partout peut très bien être utilisé pour jouer des accompagnements homophoniques de type orgue. Seulement, cela deviendra ennuyeux assez rapidement. Le principal problème est que vous avez du mal à faire en sorte qu'une partie de ce que vous jouez ne dépasse pas, à part la réponse dynamique offerte par un piano.
De plus, les patchs de synthé basse les plus décents de l'OMI font en fait de bonnes lignes de mélodie principale lorsqu'ils sont joués dans des registres aigus, et vice versa - c'est juste un peu différent. Ce qui ne fonctionne pas bien, bien sûr, c'est de remplacer les sons mono lead / bass par des _pads_, ce qui est encore une fois un problème de dynamique et de caractère d'attaque (ainsi que éventuellement de portamento, etc.) plutôt que de plage de hauteur.
#6
  0
brad sanders
2014-04-22 05:06:29 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Le patch Minotaure de Keith Emerson (le patch "Lucky Man")

Le patch "clavinet kazoo" de Stevie Wonder ("Boogie on, Reggae Woman")

Bjork et Emilie Simon tous deux comportent souvent des sons naturels qui semblent synthétiques et transforment les sons naturels en sons très synthétiques. Tom Waits aussi. Je considère ces sons "synthétiques" car, techniquement, ils le sont même si leurs sources primaires de forme d'onde sont des sons naturels dérivés.

Vous avez écouté des châteaux de cristal?

Je * pense * que le gars voulait dire «non accompagné» par «solo».


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...