Question:
Les substitutions d'accords peuvent-elles avoir lieu sans restriction sans invalider une progression?
xnakos
2016-09-06 22:02:22 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Supposons la progression rudimentaire suivante dans une gamme majeure:

  (Progression 1) I - ii - V7 - I - ii - V7 - I  

La progression 1 commence par le tonique. En commençant par le tonique, Progression 1 peut aller n'importe où à partir de là, nous choisissons donc d'utiliser la progression «ii - V7 - I» pour la partie suivante de Progression 1, ainsi que pour la dernière partie de Progression 1 (depuis la partie précédente terminé avec le tonique aussi, nous pourrions très bien utiliser n'importe quelle progression valide par la suite, nous avons donc choisi d'utiliser à nouveau "ii - V7 - I"). La progression 1 se termine par le tonique, donc tout va bien. La progression 1 est une bonne progression.

Considérons maintenant la substitution de triton et la substitution de tonique. La substitution de triton dicte qu'un accord dominant (comme V7 dans Progression 1) peut être remplacé par l'accord dominant construit à partir d'un triton ci-dessus (par ♭ II7 dans notre cas). V7 et ♭ II7 partagent deux notes. La substitution tonique dicte que les accords iii et vi peuvent remplacer l'accord I. I et iii partagent deux notes. I et vi partagent deux notes.

Ainsi, compte tenu de la substitution triton et de la substitution tonique, les substitutions suivantes peuvent avoir lieu:

  Remplacer V7 par ♭ II7 Remplacer I par iii Remplacer I par vi  

Une combinaison des substitutions ci-dessus, le cas échéant dans la Progression 1, entraînera-t-elle une progression valide? Par exemple, les progressions suivantes sont-elles valides? Sinon, quelles règles sont enfreintes?

  (Progression 2) I - ii - ♭ II7 - vi - ii - V7 - I (Progression 3) I - ii - ♭ II7 - iii - ii - V7 - iii (Progression 4) iii - ii - ♭ II7 - I - ii - V7 - vi (Progression 5) vi - ii - V7 - I - ii - ♭ II7 - I  

C'est ma première question ici. J'espère que je ne demande pas grand chose.

Qu'entendez-vous par «valide»? Qui décide de ce qui est valable? Des universitaires dans un département de musique d'une université prestigieuse? Les fans de Justin Bieber achètent le disque avec une chanson qui intègre la progression? Une proclamation de validité de la part d'un musicien de jazz notable qui a du «street cred»? Je peux à peu près entendre les progressions que vous avez là dans ma tête; Je passe par le même genre de trucs de ma guitare et je sais que ça sonne bien. Certaines des progressions qui ne commencent ni ne se terminent sur le tonique pourraient ne pas établir clairement la tonalité, mais a) et alors, b) dans le bon contexte, elles le feront.
Kaz, merci pour ce commentaire. Je le voterais également comme une réponse, si vous souhaitez la soumettre comme réponse. Peut-être «valide» traduit par «pas mal» dans mon livre, lorsque la question a été posée. Mais tout dépend du contexte, comme vous l'avez dit. Parce que la question suivante concernerait la définition de «pas mal».
"Sinon, quelles règles sont enfreintes?" - il n'y a qu'une seule règle, et elle dit "il n'y a pas de règles". ** Utilisez simplement vos oreilles ** - rien d'autre ne compte.
Cinq réponses:
#1
+8
Dom
2016-09-06 22:28:01 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Tout d'abord, chaque progression est valide. Que cela sonne bien, ait un sens harmonique ou ce que vous voulez est complètement différent. Ainsi, chaque progression que vous listez est valide, mais certaines choses doivent être notées.

Lors de la substitution d'accords étroitement liés, la fonction sera similaire à celle de ce que vous remplacez, mais ne servira pas la fonction exacte . Par exemple sur la progression 3 et 4 vous avez des cadences trompeuses et surtout en 3 ce n'est peut-être pas ce que vous voulez. La progression 3 en général n'est pas un très bon moyen d'impliquer I comme tonique parce que vous laissez échapper l'un des concepts les plus puissants de l'harmonie fonctionnelle qui est la résolution du ton principal. En V7-> iii et bII7-> iii, même si l'accord peut fonctionner comme une substitution tonique, il laisse le ton principal commun et si vous ne le résolvez pas jusqu'au tonique, comme vous ne le faites pas en progression, il s'affaiblit vraiment l'idée d'une cadence observée à ces endroits.

En général, écoutez les progressions et écoutez les différentes saveurs de chacune. L'effet dont je viens de parler sans travailler pour l'harmonie fonctionnelle peut s'intégrer dans une pièce que vous composez. Vous devez être conscient en général des effets de chacune des substitutions sur votre ligne et quand vous pouvez le faire et quand vous ne devriez pas.

#2
+2
Tim
2016-09-06 22:26:32 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Peu importe les «règles». Ils fonctionnent tous, mais certains pourraient faire preuve de prudence en cours de route. C'est un angle intéressant à partir duquel travailler, mais la substitution n'est que cela. Certaines des notes d'un accord particulier sont les mêmes dans un autre, donc sur le plan sonore, il y a de fortes chances que le sous-marin. l'accord sonnera bien. Les «règles» proviennent de bonnes pratiques - comme cela semble-t-il ok? Ensuite, nous établirons une «règle» qui le dit, le plus souvent.

#3
+2
Basstickler
2016-09-07 02:59:56 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Comme les autres l'ont mentionné, la validité d'une progression d'accords est entièrement subjective et devrait essentiellement être déterminée par le fait qu'elle sonne bien ou non et qu'elle réponde à vos besoins musicaux. J'aime toujours rappeler aux gens que le solfège n'est pas tant un ensemble de règles, comme on en enseigne souvent, mais une explication de ce qui se passe et un langage pour en discuter. La théorie n'est fondamentalement que des règles lorsque vous essayez d'imiter authentiquement un style spécifique, de sorte que vous constaterez en fait qu'il existe différentes «règles» à cet égard pour différents genres. Il y a cependant quelques choses que je mentionnerais à rechercher lors du choix des substitutions.

L'idée de substitution, du moins au sens traditionnel, est que différents accords remplissent une fonction dans votre composition et que vous pouvez choisissez d'autres accords qui rempliront la même fonction ou une fonction similaire. Ceci est plus facilement démontré avec la substitution de triton de votre exemple. L'idée ici est que les 3 et 7 des accords sont partagés, qui sont les notes principales qui dirigent la fonction de l'accord. Avec ces notes en commun, les deux accords peuvent remplir la même fonction mais il existe des différences entre ces accords, dont l'une est la texture.

Lors du choix d'une substitution, il est important de faire attention à ce que la mélodie et d'autres parties importantes de l'arrangement font. Les tons communs entre deux accords peuvent ne pas être suffisants pour justifier une substitution. Par exemple, si vous choisissez de remplacer iii par I, alors vous voudrez faire attention à savoir si la tonique est ou non dans la mélodie, car c'est la seule note qui n'est pas partagée entre les deux accords. Le 5 de l'accord iii est ^ 7 (degré d'échelle 7), un demi-pas en dessous de la tonique, donc si la mélodie atterrit sur la tonique pendant l'accord iii, cela peut causer beaucoup de tension, peut-être au-delà de ce que vous pouvez juger approprié ou serait considéré comme approprié pour un genre / style donné.

De même, vous pouvez regarder la substitution de triton (que j'appellerai "TT" à l'avenir) et constater que certaines notes peuvent causer des problèmes comme celui-ci. 5 du TT est ^ b6, donc si vous avez ^ 6 dans votre mélodie, vous aurez une dissonance d'un demi-pas qui peut causer des problèmes. Idem avec 2 de TT étant ^ # 2 (b3), qui pourrait entrer en conflit avec ^ 2 ou ^ 3, ou 6 de TT étant ^ # 6 (b7) et en conflit avec ^ 6. Vous voulez également garder à l'esprit le 4 de TT, qui serait généralement remplacé par # 4, qui est ^ 5. Dans un réglage Jazz, cela est souvent résolu en utilisant un accord Altered Dominant, qui inclurait toutes les notes de la gamme majeure à l'exception de la tonique, qui n'est généralement pas une note mélodique sur un accord dominant. Les notes d'une dominante altérée en do majeur, à partir de b2, seraient Db (1), D (b9), E (# 9), F (3), G (# 11), A (# 5 / b13, selon sur qui vous demandez), et B (7), bien que les Jazzers l'orthographient souvent en harmonie pour s'aligner avec les tons d'accords décrits entre parenthèses ci-dessus (Db, Ebb, E, F, G, A ou Bbb (selon à qui vous demandez ), Cb). Cela vous permet d'utiliser un TT pour à peu près n'importe quelle mélodie diatonique qui apparaît sur un accord V7 sans créer de conflits majeurs avec la mélodie, cependant, il s'agit toujours d'un accord différent et plutôt dissonant, il doit donc être utilisé avec précaution à l'extérieur. de son réglage Jazz standard (ou même en Jazz).

Dans l'ensemble, comme avec toute théorie, vous devriez utiliser vos oreilles plus que souscrire à certaines règles. Si vous suivez les règles, vous risquez de vous retrouver avec quelque chose dont vous n'aimez pas le son mais qui est «juste» selon les normes académiques, alors que briser ces règles intentionnellement pourrait faire de vous le prochain Stravinsky. Jouez quelque chose et si cela semble bon, essayez de comprendre pourquoi il était logique d'enfreindre ces règles et essayez de trouver un moyen de le décrire dans le cadre de la théorie.

Il y a beaucoup de matériel là-bas et cela peut certainement être beaucoup à digérer. Selon votre approche pour tout apprendre, cela peut être plus ou moins difficile. Beaucoup de gens abordent le sujet en apprenant toutes les «règles» afin que vous puissiez les briser avec une bonne compréhension, cependant, vous pouvez apprendre des concepts et essayer de les appliquer sans avoir appris tout le répertoire, c'est là que vos oreilles sont utiles. J'ai passé un long moment à considérer la théorie comme le tout, la fin de toute la musique alors qu'en réalité beaucoup de choses que j'ai écrites et inspirées par la théorie semblaient horribles. Vos oreilles ne mentiront pas.
#4
+1
John Smith
2016-09-07 07:05:40 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Quelques excellentes réponses ici, mais permettez-moi aussi d'ajouter: cela dépend de vos priorités pour la "validité". Essayez-vous de maintenir un contrepoint strict, juste une voix raisonnablement cohérente, ou simplement de garder un son assez cohérent derrière le solo hurlant de Gilmouresque Strat / saxophone bebop / Frippertronics ambiant que vous avez déjà enregistré sur la progression non modifiée?

Ma Les réponses à ces questions seraient respectivement «probablement pas», «peut-être» et «probablement» / «oui» / «ça n'a pas d'importance» (hurlant Strat / bebop Sax / ambient Frippertronics).

Rappelez-vous: la musique incroyable de Debussy est pleine de choses qui ne sont pas «valables». Ornette Coleman (ou peut-être mieux, Sonny Sharrock) n'est presque rien d'autre. Erik Satie s'est fait connaître en ignorant les règles. Écoutez le magnifique "Requiem" de Ligeti ou des trucs de Meredith Monk ... Qu'est-ce que c'est que ça? Si vous voulez rire, lisez les critiques contemporaines de Ralph Ellison sur la musique "confuse" de Charlie Parker. Dans les arts visuels, lisez comment les modernistes comme Cézanne ont été reçus dans les années 1870 (et par certains, encore aujourd'hui ... Odd Nerdrum, un autre grand peintre si vous me demandez, les rejette toujours.)

Je pense que les seuls compositeurs qui aient jamais été généralement «corrects» canoniquement au sens théorique étaient JS Bach et peut-être Palestrina, dont je dois faire face à un certain degré d'ignorance. Même Mozart ne l'était pas ("Quatuor à cordes en ut" qui ne semble pas pouvoir rester en ut, n'importe qui?) Et je pense que même Bach a probablement laissé passer un zelcher de temps en temps, une fois qu'il était assez bien considéré pour s'en tirer. .

Le point de ma demi-blague est le suivant: une meilleure question serait, qu'est-ce que tu essaies de faire, suivie immédiatement par, es-tu assez astucieux musicalement pour comprendre la manière dont tu fais sont des étapes valides ou non valides pour y parvenir? Ce sont des questions plus productives. (Si la réponse à la deuxième question est non, ne vous inquiétez pas, cela peut être corrigé avec dévouement et travail.)

Enfin, rappelez-vous que dans l'ensemble, on se souvient de peu d'artistes vraiment grands pour leur respect des règles. Pensez-y.

#5
+1
Laurence Payne
2016-09-07 16:27:51 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si les tritones dans les accords de substitution (le F - B en G7, également présent en Db7 comme F - Cb, qui est la raison pour laquelle les substitutions b5 fonctionnent) sont les mêmes que ceux qui auraient été dans la version de base, vous ' Ça ira.

Mais vous devez vider cette idée de "valide". La théorie décrit ce qui fonctionne, trouve parfois des raisons à cela. Cela ne vous dit pas ce que vous POUVEZ faire. Si vous trouvez une progression qui ne correspond pas aux "règles" de la substitution de triton, vous faites peut-être autre chose à la place. C'est OK!

Laurence, merci! Je ne pense pas que «valide» devrait être abandonné. Mais vous suggérez probablement que l'on devrait se détendre, non? «Valide», comme je le vois, est «suffisant» pour produire un résultat OK / bon / excellent. Mais le consensus est qu'il y a de la magie qui n'est pas capturée par des constructions «valides», c'est-à-dire que «valide» n'est pas «nécessaire» pour produire quelque chose de bien. Quelque chose de gentil peut provenir de quelque chose d'inexploré. Ou de quelque chose de "invalide". «Valide» est utile, car tout le monde devra prendre des décisions relatives aux manuels tôt ou tard. Il n'est pas non plus amusant d'enfreindre une règle dont vous n'êtes pas au courant.
Plus que ça. Vous avez peut-être écrit une progression qui utilise des accords alternatifs, mais ce ne sont PAS des substitutions de triton. C'est très bien. Les substitutions de triton ne sont pas les SEULES substitutions ou alternatives. La validité vient du fait qu'elle sonne bien, non de celle-ci satisfaisant un modèle préconçu particulier.


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...