Question:
Un repos est-il nécessaire à la fin de la mesure finale d'une pièce?
Keith Seddon
2016-10-10 15:27:54 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je suis en train de marquer des airs simples pour la lyre anglo-saxonne (je viens juste de commencer à les construire), et ma formation musicale est presque entièrement autodidacte. Si ma pièce se termine sur une note qui prend une demi-mesure, disons, dois-je ajouter un silence suivant? À la toute fin de la pièce, sans répétition, sans DS ni DC, le reste me semble redondant.

Cinq réponses:
#1
+11
Tim H
2016-10-10 15:33:02 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Oui, c'est vrai. Chaque mesure doit être complètement «remplie».

Si votre dernière mesure n'est pas suivie d'un signe de répétition, d'un dal segno ou d'un dal capo, et que vos dernières notes ne compensent pas une mesure complète, vous devez la compléter avec un reste.

Cependant , les choses se compliquent quand un anacrusis ou un pick-up est utilisé au début de la pièce:

Quand votre 'dernier' la mesure est suivie d'un signe de répétition, un dal segno ou dal capo, le reste de la mesure doit être au début de la partie à répéter. Lorsque cette partie est au tout début de la pièce, elle agit comme un pick-up ou une anacruse la première fois qu'elle est jouée.

Mais même s'il n'y a pas de répétition parfois une règle est utilisée selon laquelle l'achèvement de la mesure avec des pauses n'est pas nécessaire, car il est censé être complété par l'anacruse au début. (La question suivante de SE Music est intéressante: Pourquoi la mesure finale doit-elle compléter l'anacruse?)

Pour ajouter un peu de justification en plus de "c'est ainsi que c'est fait", je pense personnellement que le remplissage du reste de la mesure avec des silences améliore la lisibilité - Oui, vous pouvez voir la durée de la note, mais en voyant les restes, il y a un rappel supplémentaire de regarder réellement la durée au lieu de supposer simplement "eh, c'est la dernière note, je vais juste la garder un peu."
Merci pour ce commentaire. Cela explique très bien * pourquoi * dans des circonstances normales, c'est une bonne chose de terminer votre dernière mesure.
#2
+2
Tim
2016-10-10 15:59:14 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Cela dépend. En commençant le morceau sur le premier temps d'une mesure, il n'y aura aucun problème, même si vous voulez que la dernière note soit un temps court, mettez des silences pour terminer la mesure. S'il y a un anacrucis au début, disons, qui dure un temps, alors la mesure de fin doit contenir les autres temps pour constituer une mesure entière ensemble. Cependant, il semble y avoir un certain laxisme sur cette «règle», et beaucoup de choses sont écrites avec un début anacrucis et une barre complète à la fin. Parfois, le problème est truqué par la dernière mesure avec une marque de pause.Oui, le reste à la fin de la dernière mesure semble inutile, mais techniquement, il devrait être là.En particulier avec des points manuscrits, pour dire `` non, je n'ai pas 'pas oublié de mettre une autre note dans'.

Donc, ce que vous dites, c'est que lorsqu'un morceau commence par une ancrusis, la dernière demi-mesure n'a pas à être complétée par un repos car elle est déjà complétée par l'ancrusis, même s'il n'y a pas de répétitions?
@TimH - quand un morceau commence par un anacrucis, disons un crotchet en 4/4 temps, alors la mesure finale devrait avoir des notes et / ou des silences qui s'ajoutent aux 3 autres temps. La répétition dépendra du fait que le signe de répétition en haut se trouve sur la barre de mesure de la première mesure complète ou pas du tout, auquel cas la «1ère barre de temps» sera courte de ce battement. J'espère que cela a du sens!
@TimH ce que Tim dit est la règle «traditionnelle» et historique pour la notation, mais pour la musique moderne avec de nombreux changements de signature rythmique dans la partition, voire aucune signature rythmique du tout, cela ne s'applique pas nécessairement - le bon sens prime sur une règle datant du 17e siècle ou à peu près. La règle s'applique probablement * à * la musique de l'OP, cependant.
#3
  0
Kyle Strand
2016-10-10 23:02:33 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Pour simplifier la réponse de Tim H:

En notation musicale traditionnelle, dans un morceau avec une seule signature rythmique, le nombre total de temps avec ou sans répétition doit être un multiple du nombre de temps dans la signature rythmique.

Étant donné que seules les mesures au début et à la fin du morceau peuvent être tronquées sans changer la signature rythmique, cela signifie que s'il y a une mesure incomplète au au début de la pièce, la mesure incomplète à la fin doit "compléter" la mesure au début en ayant exactement autant de temps qu'il en a été exclu de la première mesure. De même, s'il y a une mesure incomplète à la fin de la pièce, il doit y avoir une mesure incomplète complémentaire au début également.

Une mesure incomplète au début de la pièce est appelée une "anacruse" ou "pick-up".

Cela s'appliquerait-il dans les cas où, bien qu'un morceau ait la même signature rythmique partout, il a une introduction ou une fin qui ne serait pas vraiment «répétable»? À mon avis, le critère serait de savoir si concaténer le début de la pièce à la fin aurait un sens esthétique. Si cela avait un sens esthétique, les mesures devraient être équilibrées pour avoir un sens technique.
@supercat Oui, d'après mon expérience, cela s'applique toujours - la différence est que vous pouvez également avoir des mesures partielles au début ou à la fin d'une * section *, pas seulement au début ou à la fin de la pièce. Donc, si la pièce a une section d'introduction, elle peut être notée presque comme une pièce indépendante avec des mesures d'introduction et de clôture partielles. Même lorsque les signatures temporelles changent, les compositeurs «équilibrent» souvent les changements, par ex. en ayant deux mesures de 2/2 dans un morceau de 4/4 (voir par exemple * The Snow Is Dancing * de Debussy).
Si la section 1 est en 4/4 en commençant par un micro de noire et la section 2 commence sur un temps fort quatre temps après le début de la dernière mesure de la section 1, comment pourrait-on terminer la section 1 avec une mesure partielle sans interrompre le début de section deux? Êtes-vous en train de dire qu'il y aurait une double mesure entre les temps trois et quatre de la dernière mesure de la première section, ce qui ferait commencer la section deux par un repos? Ou devrait-il y avoir une "section" centrale composée d'un repos de noire?
@supercat Oui, essentiellement la double barre vient au milieu d'une mesure. Voici un exemple: http://petrucci.mus.auth.gr/imglnks/usimg/6/63/IMSLP02102-BWV0814.pdf
#4
  0
supercat
2016-10-11 00:12:14 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si un morceau de musique est d'une forme qui pourrait être chanté plusieurs fois, même en l'absence de répétitions marquées (par exemple, un hymne avec plusieurs couplets), il peut être utile d'écrire la musique de manière à concaténer un la deuxième copie de la pièce donnerait une transition nette entre un couplet et le suivant. Si un morceau en 4/4 commençait par un micro de noire et se terminait par une note entière, il serait difficile de savoir si quelqu'un devrait:

  1. Chanter tous les temps d'un écrit, c'est-à-dire. chantez la note entière pendant quatre temps, puis le micro pendant un temps, puis continuez avec le reste du deuxième couplet.

  2. Ajoutez une mesure partielle pour équilibrer le micro, ie chantez la note entière pendant quatre temps, puis reposez-vous pendant trois temps, puis chantez la noire sur le temps 4 et continuez avec le reste du deuxième couplet.

  3. Raccourcissez le tout notez trois temps et chantez la noire comme le temps 4 de la dernière mesure.

Notez que ces problèmes ne surviennent que s'il y a une raison plausible de faire une répétition non marquée de la fin d'un morceau au début. L'existence de répétitions dans une pièce n'exclurait pas une telle possibilité si la fin de la pièce n'est pas elle-même dans une section répétée, mais le style d'une pièce le pourrait. Si un morceau commence par une introduction qui est très différente de tout le reste, de sorte que répéter de la fin du morceau au tout début semble étrange, il est probablement préférable de remplir la dernière mesure que d'équilibrer la première. De plus, si un morceau commence par 6/8 et se termine par 4/4, il se peut que l'on ne sache pas ce qu'il faut faire pour "équilibrer" la première et la dernière mesure.

Je détestais quand je chantais dans les chœurs d'église que certains oganistes laissaient un vide à la fin de chaque couplet. Peut-être lisaient-ils la «barre complète» écrite à la fin. Cela signifiait que les autres chanteurs venaient généralement sur le deuxième ou le troisième mot des vers suivants. Il est préférable de joindre la fin au début - pour faire une barre complète.
@Tim: Beaucoup d'hymnes ont été écrits avant que la notation de répétition actuelle ne soit inventée, mais avoir une répétition jusqu'à la première mesure complète rend les choses précises et claires. Sinon, je pense que vous avez raison sur le fait que l'organiste remplit le début de la pièce à une pleine mesure, bien que l'organiste puisse également utiliser le temps pour changer les arrêts entre les couplets (à moins qu'il n'y ait suffisamment de préréglages chargés pour éviter le besoin d'un arrêt manuel. les changements, le changement d'arrêt peut prendre une seconde ou deux et il est probablement préférable de remplir avec une mesure complète qu'avec moins de temps).
#5
  0
Keith Seddon
2016-10-11 22:44:51 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Merci à tous pour les réponses très utiles. J'utilise Musescore pour écrire ma notation, et bien sûr, dans la mesure finale, si la (les) note (s) ne la remplit pas, le programme inclut automatiquement les silences appropriés. Je peux «supprimer» les autres en les rendant gris sur mon écran, et ceux-ci ne sont pas imprimés lorsque vous imprimez sur papier ou en pdf. Je suppose que je pourrais comprendre lequel reste à griser, de sorte que le (s) reste (s) crée (nt) l'équilibre avec l'anacruse (qui commence presque tous mes efforts). Quand je répète, je commence la répétition à la mesure qui suit l'anacruse et j'inclus, aussi probablement que non, la (les) même (s) note (s) dans la mesure AVANT l'instruction de répétition qui vous ramène au début. Cette mesure est étiquetée 1., puis la deuxième fois, la mesure 2 trie ce qui se passe après la répétition. J'essaye à peu près de copier le format de certaines partitions de guitare classique que j'ai conservées il y a 30 ans.

Cela ne semble pas tout à fait être une réponse - cela peut être plus approprié en tant que modification de votre question d'origine. Je suis content que nous ayons pu vous aider!


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...