Question:
Le «pianiste virtuose» de Hanon est-il bon pour un musicien autodidacte?
Maurycy
2011-05-05 18:03:12 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je suis pianiste autodidacte (ou claviériste, comme vous préférez). Il y a quelque temps, je suis tombé sur The Virtuoso Pianist mais, comme je n'ai jamais joué sous l'œil d'un professionnel, j'ai été détourné par le commentaire suivant sur Wikipédia:

Un piège est que la pratique des exercices de Hanon avec une technique imparfaite renforcera les erreurs de technique via une répétition sans fin.

À cause de cela, je ne suis jamais allé plus loin que de regarder la feuille (assez effrayante). D'un autre côté, je ne prévois pas de jouer des morceaux comme "Hungarian Rhapsody" ou d'autres trucs impossibles , donc je me demande si je devrais me soucier autant de la technique parfaite.

Néanmoins, la pratique de cet ensemble va-t-elle convenir à quelqu'un qui n'a jamais entrepris d'éducation musicale? Si vous pensez que cette information pourrait vous être utile, cela fait déjà quatre ans que je joue (avec pas mal de longues pauses) et je suis capable de jouer à "Turkish March" (rarement sans erreurs, j'ai peur) ou Lost Painting (musique de jeu), et ces deux-là sont plus ou moins la pleine capacité de mes compétences.

Dix réponses:
#1
+14
Mark W
2012-02-29 04:44:53 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Cette question a déjà été assez bien répondue, mais il manque une ou deux choses. Premièrement, le but de Hanon, ou Czerny, ou de l'un des autres livres «d'exercices pour les doigts», n'est pas de vous entraîner lorsque vous rencontrez des figurations similaires aux exercices. Comme l'indique la préface: "Dans ce volume, on trouvera les exercices nécessaires à l'acquisition de l'agilité, de l'indépendance, de la force et de la parfaite régularité des doigts, ainsi que de la souplesse des poignets ..." Pourriez-vous acquérir ces choses par l'étude de compositions musicales? Dans une certaine mesure, oui, mais Hanon (et d'autres livres de technique) donnent à vos doigts un niveau de travail soutenu, chaque exercice étant axé sur le renforcement d'une faiblesse potentielle particulière (trille avec les 4e et 5e doigts, par exemple). Je peux personnellement attester que jouer quotidiennement à travers le premier livre de Hanon, comme échauffement pour travailler sur d'autres tâches musicales, m'a donné un niveau d'agilité et de force de doigt que je n'aurais pas atteint en sautant simplement directement dans le répertoire.

Il est vrai que pour profiter des bienfaits de ce type d'exercice, et ne pas succomber à d'éventuels inconvénients, il faut être conscient de ce qu'est une bonne position de la main et évaluer en permanence le niveau de tension de ses mains, poignets et avant-bras. Serrer le poing. Sentez-vous ce qui arrive à vos fléchisseurs dans votre avant-bras? Vous ne voulez pas de ce sentiment lorsque vous jouez. Maintenant, ouvrez votre main à plat et tenez vos doigts bien droits, en travaillant pour étendre vos doigts comme si vous étiez sur le point de toucher un ballon de basket. Sentez-vous le niveau de tension dans vos extenseurs? Vous ne le voulez pas non plus. Votre main, au clavier, doit avoir l'air de reposer à vos côtés, sans aucune tension. Les doigts sont naturellement courbés. Si vous jouez lentement pendant les exercices de Hanon, avec votre main dans cette position, votre poignet ni trop haut, ni trop bas, et vous demandez continuellement "y a-t-il une tension dans mon appareil de jeu?" Ça ira. Une autre chose, utilisez votre avant-bras pour faire pivoter votre main dans le sens des figurations, au lieu de verrouiller votre main en place et d'utiliser uniquement vos doigts. La rotation est l'une des principales clés (et moins connues) d'une bonne technique soutenue. Va lentement. Ne vous attendez pas à ressentir des améliorations massives du jour au lendemain, mais si vous faites cela tous les jours pendant 15 minutes au début de votre pratique, vous verrez de grandes améliorations dans la force et l'indépendance de vos doigts. Puis, l'année prochaine, jouez-les dans toutes les touches et vous sentirez un autre saut. Après cela, apprenez vos gammes majeures, puis vos gammes mineures, puis les arpèges. Il existe une infinité d'outils pour construire et étendre votre technique.

Il y a une raison pour laquelle les musiciens travaillent avec diligence et avec des exercices spécifiques pour développer leur technique. C'est la même raison pour laquelle un sprinter frappe la salle de musculation et travaille à renforcer tout son corps, au lieu de simplement courir sur la piste à chaque entraînement. Renforcer la force, la souplesse et l'indépendance de vos doigts est très important et Hanon est un outil légitime à cet effet.

#2
+9
Babu
2011-05-05 20:05:37 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il y a une autre question ici sur la place de Hanon dans la pratique dans un sens plus général; ces réponses vous permettront de mieux comprendre ce que les autres pianistes pensent de ces exercices.

Je ne pense pas que les exercices vous seront particulièrement utiles. Les exercices de Hanon sont parfaits pour vous aider à isoler des «riffs» particuliers, si vous voulez, qui sont difficiles à jouer. L'idée étant que si vous les répétez ad naueseum, vous pourrez les jouer. En fin de compte, n'importe quel exercice de Hanon sera inutile à moins que vous ne jouiez de la musique avec des figures similaires à l'exercice. Hanon tente de compenser la spécificité en faisant des tonnes et des tonnes et des tonnes d'exercices. Quoi qu'il en soit, je pense que parcourir tout le livre est une perte de temps. C'est beaucoup plus gratifiant pour moi d'essayer d'apprendre la musique au lieu d'exercices secs.

Dans tous les cas, l'article de Wikipedia est correct à 100%; jouer aux exercices de Hanon avec une mauvaise technique renforcera cette mauvaise technique. Hanon est un peu spécial car il garantit que vos mouvements de main sont répétés dans la mesure où si vous avez une technique atroce (vos poignets plongent sous le clavier, vos avant-bras sont tendus, vous jouez avec des doigts plats), vous accélérerez le développement de RSI. Cela étant dit, si vous gardez tout avec modération (ne partez pas soudainement sur une frénésie de Hanon de 4 heures), tout ira probablement bien.

En remarque, cette citation de Wikipédia est également un peu trompeur; jouer DU TOUT avec une mauvaise technique renforcera la mauvaise technique. Hanon va juste faire mal aussi!

Ce que vous dites me rappelle ce livre - http://www.pianopractice.org/ Néanmoins, je suppose que cela fonctionne aussi, et j'aime ne pas perdre de temps à pratiquer sans réfléchir, mais j'ai l'impression que mes doigts pourraient utiliser un peu de "tension" et de formation et je pensais que Hanon serait un bon choix.
Oh, c'est parfait pour cela. Mais à quoi ça sert? Vous pouvez avoir les doigts les plus souples du monde, mais si vous ne jouez pas de musique qui l'exige, l'effort ne sert à rien. Et dès que vous vous arrêtez, vous commencez à perdre de la souplesse. Je préfère m'entraîner à jouer un morceau, par opposition à l'entraînement pour l'entraînement. (Ce raisonnement est similaire à la raison pour laquelle je ne soulève pas de poids; il est concevable que je sois vraiment doué pour rationaliser la paresse: P)
haha, bon :). Je pense que ces arguments me frappent vraiment le cœur, donc je suppose que je dois aussi être un bon rationalisateur de la paresse;).
Soit dit en passant, j'ai découvert qu'une bonne technique peut chasser un mauvais enraciné depuis longtemps si elle est bien enseignée. Je suis autodidacte et j'étais coupable de tout ce que vous avez mentionné jusqu'à récemment. Au cours de deux leçons réelles, un enseignant m'a aidé à corriger la posture et la forme de la main et m'a donné des exercices qui seraient difficiles à faire, par exemple. doigts plats. Jusqu'à présent, c'est - je ne sais pas comment le dire - "physiquement convaincant". Mes mains trouvent la nouvelle technique tellement plus facile que j'ai rapidement désappris l'ancienne. :)
#3
+8
Lilitu88
2011-05-05 19:39:56 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je pense que tant que vous n’obtiendrez pas un bon professeur, vous ne saurez peut-être pas vraiment si vous utilisez la bonne technique ou non.

Le but de l’enseignant n’est pas de vous aider morceau pour que vous puissiez réussir à le jouer. Certaines personnes peuvent le faire seules avec suffisamment de temps et de dévouement (comme vous).

L'enseignant est là pour s'assurer que vous avez la bonne posture et ne vous blessez pas, pour remarquer de l'extérieur des choses que vous ou d'autres sans la formation ne pourriez pas, pour vous apprendre la technique, encourager, défi, et plein d'autres trucs.

Vous pouvez continuer comme vous êtes, mais si vous êtes préoccupé par la technique, je vous suggère d'envisager de trouver un professeur. Qu'il s'agisse de cela, vous ne voulez tout simplement pas qu'un enseignant ou un problème financier pense à en voir un pas nécessairement une fois par semaine ou même régulièrement, mais simplement pour obtenir une opinion extérieure sur votre technique.

Lorsque vous vous sentez un peu plus conscient des problèmes que vous pourriez avoir, vous pourriez vous sentir plus en confiance avec votre technique, suffisamment pour pouvoir jouer à ces exercices ou à d'autres sans (ou au moins avec moins) peur de renforcer habitudes.

C'est un bon plan. J'avais l'intention de prendre une ou deux séances avec un enseignant juste pour en apprendre un peu plus sur les techniques appropriées, mais je n'ai jamais vraiment eu le temps / le dévouement pour continuer. Je devrai cependant reconsidérer cela un jour.
#4
+5
Smoothbro57
2013-01-11 05:16:44 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai un exemplaire de Hanon vieux de 30 ans, sur lequel j'ai travaillé il y a seulement 3 ans environ. J'essaie de jouer du piano tous les jours, mais ce n'est que la semaine dernière que j'ai eu l'occasion (et la vitesse) de jouer les 60 exercices chaque jour.

La plupart des critiques de Hanon semblent viser la première partie , les 20 premiers exercices, qui sont répétitifs, mais sont destinés à vous préparer aux deux autres parties qui comprennent des exercices plus longs, les gammes majeures et mineures (tous un exercice), les arpèges, les gammes en tiers et quelques brillants exercices de trille et de trémolo.

Je joue publiquement dans une église pour le culte et dans un groupe de jazz. Quand je joue à Hanon, je reçois plus de compliments sur mon jeu, à la fois du public et de mes pairs. C'est aussi simple que ça.

Quand je pratique Hanon, je sens que mon jeu est plus net, plus libre et que si je me sens inspiré pour jouer quelque chose, je suis plus susceptible de pouvoir le jouer et pas aussi limité par des limites techniques ou physiques.

Je doute que vous allez vous précipiter vers un professeur maintenant, donc je vous recommande de commencer lentement, de suivre les instructions écrites et de doigter, d'observer des pianistes qualifiés sur Youtube, etc. pour copier leur technique.

Ne vous précipitez pas pour jouer à travers les 60, mais adoptez Hanon comme une habitude, jouez pour le temps que vous pouvez leur attribuer chaque jour et améliorez naturellement la technique et la vitesse.

I décrivez les exercices de Hanon comme un «camp d'entraînement pour piano». Si vous êtes attiré par eux, allez-y, mais observez le même niveau de soins que si vous suiviez un cours d'assaut. En retour, vous vous améliorerez directement et collatéralement, en technique, en lecture et en facilité dans différentes clés. (d'ailleurs, jouer les exercices dans différentes touches vous amène dans une autre ligue).

Le conseil ci-dessous est exactement ce que je dis à mes élèves:

Jouez doucement et prudemment. J'en ai deux, l'un est avec moi depuis 10 ans, apprend pour le plaisir, a relativement peu de temps pour pratiquer, mais l'utilise avec diligence. Pour elle, le Hanon's 60 est un référentiel utile d'échelles, etc. en un seul endroit, et je peux faire appel à des exercices spécifiques pour aborder certains problèmes liés à la technique, etc. Une fois par an environ, je lui demande de pratiquer les 20 premiers exercices juste pour couvrir le terrain.

L'autre élève a commencé récemment et voulait progresser le plus vite possible. Il est assidu, pratique pendant une heure ou plus au moins 3 jours par semaine, dans la mesure où le travail et les activités bénévoles le permettent. En utilisant le principe du «boot camp», après 9 mois, il peut désormais jouer les 20 premiers exercices en une heure s'il le souhaite. Il a utilisé un livre de piano pour débutant pour apprendre à jouer des airs et étudie un livre de théorie musicale parallèlement à tout cela. Il est sur le point de commencer à apprendre sa première invention de Bach.

Si je change d'avis sur l'utilisation de Hanon, je ne suis pas fier de le dire, mais jusqu'à présent, c'est un outil utile, et comme tous les outils doivent être utilisé de manière appropriée pour le travail.

Je viens de terminer les 60 exercices en 1 heure et 20 minutes. L'année dernière, après avoir joué de la guitare acoustique pendant un concert de 6 heures le jour de la Saint-Patrick en utilisant une technique médiocre et une amplification inadéquate, j'ai développé un RSI dans ma main gauche et une douleur à la base de mon pouce. Quand je pratique Hanon tous les jours, la douleur disparaît. Je ne dis pas que c'est Hanon spécifiquement qui fait cela, mais que cela ne semble pas être plus nuisible que d'autres approches et me prépare à jouer les improvisations que je voudrais jouer de ma tête.

#5
+3
Eric
2011-05-05 19:07:43 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je pense qu'un livre d'entraînement plus intermédiaire serait une bonne idée avant de commencer Hanon.

"101 exercices quotidiens pour piano" opus 261 de Czerny pourrait être un bon début et vous donnerait plus d'agilité et assurance dans Mozart par exemple. Je pense que certaines éditions sont du domaine public.

Ce à quoi le commentaire de Wikipédia fait référence est: si vous avez une mauvaise position assise, de mauvaises habitudes avec votre bras, votre poignet et vos mains par exemple, plus vous jouer du piano, même de très bons exercices, plus il serait difficile de les corriger de toute façon.

#6
+3
Eamonn Morris
2017-02-12 23:06:51 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je joue du piano depuis l'âge de 5 ans; J'ai maintenant 62 ans. J'ai joué et étudié le classique et le jazz. J'ai joué dans un groupe de scène universitaire. J'ai enseigné le piano au conservatoire, même si j'ai principalement joué (et gagné ma vie en jouant) de la pop et du rock dans divers groupes de discothèques. Je suis maintenant à la retraite de la scène et de l'enseignement, même si je pratique toujours tous les jours.

J'ai commencé à jouer à Hanon quand j'avais 20 ans et sur la route. Je l'ai appris grâce à diverses recommandations du magazine Keyboard. Cela m'a énormément aidé. J'ai trouvé qu'après avoir pratiqué ces exercices, mes mains et mes doigts étaient plus souples et que je jouais à tout avec plus de dextérité et de précision.

Je n'achète pas l'argument «musicalité» (la répétition par cœur ne fait rien pour la musicalité) pendant une seconde. Si vous êtes musical, vous êtes musical. Votre musicalité ne sera pas entravée d'un iota en jouant ces exercices répétitifs. Au contraire, il y a de très bonnes chances que cela s'améliore en raison de votre maîtrise technique accrue qui vous permettra de vous concentrer davantage sur votre musicalité.

#7
+2
user4553
2013-01-14 12:30:26 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Voici une citation sur l'utilisation de tels exercices du grand professeur Theodor Leschetizky. La plupart des professeurs demandent à leurs élèves de faire des exercices pour les doigts, qu'ils soient Hanon, Czerny ou Kullak, ils vous aideront donc également. Voici sa méthode:

"Il est préférable de jouer tous les exercices avec les doigts au début uniquement avec une touche légère; après deux ou trois jours, on peut essayer d'obtenir plus de ton, en essayant toujours de jouer uniformément (avec force égale de ton) avec tous les doigts ..... le [mesureur] de l'effort de force à un moment donné est l'oreille. Il faut ENTENDRE si les tonalités sonnent enfin égales en force. Après un peu d'entraînement, les doigts s'habituent au degré de pression nécessaire. "

Il convient également de noter que Beethoven a écrit pour ses élèves des exercices similaires à Hanon à certains égards, mais il n'a jamais eu le temps de l'étendre à un livre complet .

(Remarque: la citation ci-dessus peut être trouvée dans le livre, "Les pianistes célèbres et leur technique p282).

#8
+2
Eola
2017-10-30 14:52:35 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je suis pianiste professionnel et j'espère donner mon avis en tant que tel. Et veuillez excuser mon anglais si je fais des erreurs, ce n'est pas ma langue. Le hanon peut être très utile à tous les pianistes. Mais si vous essayez de jouer, vous devez le faire très lentement. Lent et avec plus de son. Et vous ne devez pas jouer plus vite si vous ressentez une pression. Faire des exercices techniques n'est pas censé être difficile. La chose que vous devez faire est de trouver la position la plus naturelle de vos mains. Et le problème des nombreux pianistes autodidactes n'est pas qu'ils n'ont pas de professeurs de piano, c'est le temps et les résultats attendus. Je joue du piano depuis 17 ans, des heures et des heures chaque jour, et jusqu'à il y a deux ans, je n'étais pas capable de jouer correctement la rhapsodie hongroise 2. Mais revenons à la question, l'un des avantages que vous avez en tant que pianiste autodidacte est que vous avez le désir, vous n'êtes pas obligé de jouer, et votre main est (je suppose) déjà grandie, alors la chose que vous devez il faut être très patient et tout jouer très lentement, avec beaucoup de son. C'est le moyen de trouver la position la plus naturelle et la plus confortable de vos mains. Chaque personne est unique, donc la position la plus naturelle de vos mains sera également unique. Et je peux dire par expérience que parfois les enseignants n'aident pas, au contraire, ils peuvent faire beaucoup de mal. Et lorsque la chose que vous jouez devient confortable, c'est le moment où vous commencez à la jouer plus rapidement. Ne sautez pas tout le processus, il devient plus rapide dans le temps

#9
+1
Lumic
2014-02-10 06:22:53 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il est assez intéressant de noter que la plupart des critiques de Hanon n'ont jamais parcouru tout le livre, d'où leur propos ignorant. Je suis un pianiste autodidacte. J'ai commencé à jouer à l'âge de 28 ans et j'ai suivi les 60 exercices de Hanon pendant un an. Si vous pouvez m'entendre ou me voir jouer, vous supposeriez que j'ai commencé très jeune en raison de ma technique. Grâce aux exercices de hanon, je joue maintenant avec les grands garçons dans des concours de chorale et je suis le pianiste le plus recherché de mon pays.

#10
  0
Jorge
2018-11-03 09:55:12 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Quiconque dit qu'Hanon n'est pas nécessaire n'a jamais vraiment joué. Je joue du piano classique depuis l’âge de cinq ans. Mais ce n’est pas ma carrière principale. Le temps disponible est donc toujours un problème. Mais je ne suis jamais meilleur et capable de jouer des morceaux de musique complexes que lorsque j'ai le temps de consacrer au moins une demi-heure par jour aux exercices de Hanon.

"Quiconque dit que Hanon n’est pas nécessaire n’a jamais vraiment joué." Beaucoup trop catégorique. Les exercices de Hanon ont été écrits après la fin de la carrière d'interprète de Liszt, alors vous dites que Liszt n'a jamais vraiment joué. Le nom de tout artiste célèbre depuis l'époque de Hanon qui n'a jamais utilisé ses études réfuterait également votre déclaration. Par exemple, vous dites qu'Arthur Rubinstein n'a jamais vraiment joué.


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...