Question:
Que dois-je faire pour composer des accents «doux» pour piano?
Dasaru
2011-05-10 21:19:02 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Lorsque je compose pour le piano, je me retrouve souvent à écrire beaucoup de notes douces soudaines. J'ai besoin d'une marque d'accent qui adoucit soudainement les notes. D'après mes connaissances (et mes recherches sur le Web), je ne trouve aucune marque d'accent pour adoucir une note. J'ai trouvé de nombreuses notes accentuées qui accentuent une note et la rendent plus forte (marcato) - mais aucune ne les rend plus douces.

Je suis vraiment surpris de ne pas avoir trouvé de marques d'accent pour des notes douces soudaines . Que puis-je faire pour écrire quelque chose comme ça? Je ne veux vraiment pas écrire «subito P» sur chaque note que je veux adoucir. (Jouer des notes soudainement molles est l'une de mes choses préférées à écrire, donc je l'utilise beaucoup dans mes compositions.)

Avez-vous envisagé "fp"?
-1
@NReilingh, vous avez raison. Je pensais qu'il parlait d'une position purement notationnelle et écrivait pour une ligne ou utilisait un clavier et voulait commencer une seule note fort et la rendre soudain plus douce. Je vois maintenant qu'il cherche à créer une sorte d'accent inversé pour une seule note dans le passage (pas "beaucoup" de notes soudainement molles) Merci d'avoir attiré mon attention sur la question. Peut-être qu'une modification légère est en ordre?
J'ai déjà vu "sp" utilisé dans la musique de piano, même si je ne me souviens plus où. Je pense que ce serait une évidence sans avoir à écrire "subito", d'autant plus que "sf" est très courant, surtout dans la musique de Beethoven.
Quatre réponses:
#1
+4
cotroxell
2011-05-10 23:42:27 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si vous voulez une attaque forte suivie d'une diminution soudaine du son, fp peut être utilisé sur une seule note de piano. Beethoven l'a fait dans le premier mouvement de la Pathétique - c'est une technique spéciale dans laquelle on frappe la note et la recule légèrement. Cela aurait peut-être mieux fonctionné pour les pianos du 19ème siècle, mais cela a été noté de cette façon.

Cependant, si vous voulez simplement alerter l'interprète du fait que cette note devrait être un piano subito, la meilleure chose à faire ce serait d'écrire une note d'exécution au début de la pièce, indiquant que les marquages ​​dynamiques devraient être obtenus soudainement. Regardez une partition de l'un des sérialistes au total, qui ont généralement un marquage dynamique par note. Dans ce style de performance, chaque marquage dynamique doit être strictement suivi pour obtenir l'effet souhaité. Tout ce que vous avez à faire est de fournir une note décrivant comment la dynamique doit être interprétée; aucun symbole sophistiqué n'est nécessaire.

"on frappe la note et on recule légèrement". Expliquez, s'il vous plaît? Avec une référence particulière au mécanisme d'une action de piano où, une fois que le marteau a été «lancé» avec une certaine vitesse, le joueur n'a plus aucun contrôle. Et comment cela aurait été différent sur un piano C19.
#2
+3
NReilingh
2011-05-10 22:36:21 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Question intéressante!

Je dirais que la "bonne" façon de faire serait probablement d'utiliser simplement la dynamique (subito n'est probablement pas nécessaire). Cependant, vous voudrez peut-être penser à utiliser des têtes de note alternatives si vous composez quelque chose qui est aussi actif dynamiquement. Il n'y a pas de doctrine acceptée à ma connaissance, donc vous devez simplement fournir une clé qui explique qu'une tête de note x , par exemple, est jouée sous. pp.

Modifier:

Cela m'est venu à l'esprit après avoir lu Qu'est-ce qu'une note fantôme?

Le x notehead tel qu'utilisé dans le jazz est une sorte d '"anti-accent" qui serait probablement interprété par un pianiste comme une note plus douce que celles qui l'entourent. Je n'avais pas pensé à la notation jazz avant, mais je pense que cela renforce mon argument ci-dessus.

#3
+3
Marielle
2011-05-11 21:03:05 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Selon wikipedia, il existe des marques anti-accent couramment utilisées par les percussionnistes:

De légèrement plus doux à vraiment doux:

  • A 'u' (breve) au-dessus de la note
  • () autour des parenthèses autour de la note
  • [] crochets autour de la note
#4
  0
leftaroundabout
2011-08-18 05:43:38 UTC
view on stackexchange narkive permalink

C'est drôle de voir à quel point ce genre d'accent est rarement écrit, même si de telles notes peuvent être un très bel outil d'expression. Souvent, elles sont simplement impliquées par le contexte musical et vraiment nécessaires (comme «laisser tomber» des notes dans l'accompagnement après la fin d'un thème mélodique), quelque chose que j'avais l'habitude d'oublier très souvent, rendant ainsi mon professeur de guitare fou. Ce qu'elle ferait alors était simplement de rayer les notes que j'avais jouées trop fort (les notes têtes , pas les tiges comme dans acciaccatura). J'ai toujours pensé qu'il s'agissait d'une notation standard pour les notes simples, mais en y réfléchissant, elle n'est pas vraiment utilisée dans les partitions imprimées. Cela rend le point assez clair, à mon avis.



Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...